Toi là, qui veux quitter ton boulot et te lancer à ton compte. Sais-tu que la rédaction web est le nouvel eldorado de ceux qui veulent travailler sur Internet, sans bouger de chez eux ou depuis l’étranger ? Mais attention, qui dit eldorado ne dit pas forcément facilité. Mais si tu es malin, que tu sais t’auto-former et que tu n’as pas peur de te relever les manches, devenir rédacteur web est peut-être le métier qu’il te faut. Ça te tente ? Alors, découvre mes 7 conseils issus de ma propre expérience !

Devenir rédacteur web

1/ Ne pas t’inscrire sur une plateforme de rédaction web

J’ai lu plein d’articles où il est conseillé de s’inscrire sur des plateformes de rédaction web pour commencer son activité, et enfin devenir rédacteur web. Personnellement, je l’ai fait. Il y a 7 ans exactement, quand je me suis lancé.

Qu’est-ce que ça m’a apporté ? Rien. Que dalle. Ah si, de la perte de temps, et la douloureuse sensation de travailler pour un salaire nettement inférieur au SMIC.

À moins de vouloir être (sur)exploité, les plateformes de rédaction sont parfaites si tu veux arrondir tes fins de mois, surtout quand tu n’as pas d’amis et que ça ne te dérange pas de travailler le week-end pour 5 euros de l’heure .

Lance-toi plutôt via des sites de freelance, comme Malt ou Upwork. Ça, c’est mon premier conseil pour être sûr de ne pas être dégoûté du métier, avant même d’avoir pu réellement te lancer !

Bonus de rageur : les plateformes de rédaction web ont eu le désagréable impact de rabaisser la valeur ajoutée du rédacteur web. En proposant des prix au rabais, les clients qui consomment de la rédaction web pensent que c’est une prestation pas chère, et ne comprennent donc pas les vrais tarifs de professionnels.

2/ Se former aux techniques de rédaction web

En mon sens, se lancer en tant que freelance dans une activité dont on ne connait rien du tout, c’est foncer la tête droit dans le mur. Soyons honnête : tu as beau aimer les pains au chocolat, tu ne te lancerais dans le métier de boulanger si tu ne sais même pas faire une pâte à pain, non ?

La rédaction web, c’est pareil. Ce n’est pas parce que tu aimes écrire que tu es forcément fait pour la rédaction web.

Je te rassure tout de suite, tout s’apprend. Moi-même, j’étais comme toi au début. Je savais juste écrire, et je miroitais le boulot de journaliste comme le Saint-Graal. Désillusion passée, je me suis interrogé sur ce qu’il était possible de faire au vu de mes compétences.

J’ai donc creusé le sujet, découvert la rédaction web et commencé à me former directement en intégrant une boite qui m’a laissé ma chance en freelance. C’est d’ailleurs là que j’ai tout appris !

Découvre mon article pour connaitre 4 techniques de référencement naturel sur un article de blog.

3/ Connaitre le référencement naturel sur le bout des doigts

Non, s’inscrire sur une plateforme de rédaction web (ce qu’il ne faut pas faire, rappelle-toi) ne te transforme pas instantanément en copywriter. Pour devenir rédacteur web, la règle indispensable et sine qua none est de connaître le référencement naturel sur le bout des doigts. Si ce n’est pas le cas, tu as deux choix :

  • Te former : tu peux suivre des formations payantes en ligne qui vont enrichir en quelques semaines ton vivier de connaissances en matière de SEO (Search Engine Optimization). Des tutoriels sont également disponibles gratuitement sur Google, et de nombreux blogs de référencement naturel t’apporteront pas mal d’infos pour commencer à maîtriser le sujet.
  • Abandonner (non, ne fais pas ça !) : car oui, le rôle d’un rédacteur web, c’est d’apporter de la visibilité à son client. Si tu as juste une belle plume, lance-toi plutôt dans la rédaction publicitaire. Mais heureusement, tu as déjà pour toi ce que pas mal de personnes n’ont pas : savoir écrire. Donc, il te suffit de te référer à mon quatrième point ci-dessous, et évoqué au-dessus. Te former.

4/ Suivre une formation en rédaction web

Eh bien vois-tu, plus j’en parle, et plus je me dis que je devrais proposer mes services pour aider tout jeune freelance que tu es à devenir rédacteur web. Travailler sur Internet, ça s’apprend et je suis bien placé pour le savoir.

Si j’avais eu la chance à l’époque, de suivre une formation en rédaction web pour savoir comment devenir rédacteur web, j’aurais sauté sur l’occasion.

Je me la suis plutôt joué autodidacte, j’ai bouffé du blog, des livres entrepreneuriaux, des vidéos YouTube, des conférences, des webinars, du Olivier Roland en veux-tu en voilà. Que des choses qui m’ont énormément apporté.

Cependant, si j’avais eu une solution de formation plus facile d’accès, mon activité aurait sans aucun doute démarré beaucoup plus vite !

Découvre mon article pour connaitre la base de la rédaction web : savoir si ton mot clé est pertinent ou pas.

5/ Entretenir un blog

Là, c’est un peu ce que je fais avec Monsieur Est Freelance, même si j’ai déjà un blog interne sur mon money site (comprends : le site qui me ramène de l’argent, et qui me permet de vendre ma prestation de rédacteur web).

En plus, tu vas apprendre et aborder un tas de choses. À commencer par la frustration de ne pas être lu. Ce sera d’ailleurs tes premières recherches SEO sur Google. Sans aucun doute, tu taperas forcément des questions du genre : « comment avoir plus de visiteurs sur mon blog ?« , « comment rendre visible mon article sur Google ?« , etc.

Et c’est en adoptant cette attitude que tes premières compétences en référencement naturel viendront toutes seules. Tu vas en effet rechercher des solutions pour améliorer la visibilité de ton blog, et tu vas donc acquérir une palette d’outils pour booster ton SEO. Outils que tu pourras plus tard utiliser pour tes propres clients. Tu saisis le truc ?

Découvre mon article pour savoir comment trouver des idées d’articles de blog !

6/ Créer ton site internet

On rejoint un peu le point au-dessus : créer son site internet et travailler son référencement naturel pour être bien positionné dans les SERPS (résultats de recherche), c’est prouver à ses prospects que l’on sait ce qu’on fait.

Imagine : tu cherches quelqu’un pour t’aider à développer ta visibilité sur Google. Est-ce que tu penses sincèrement prendre le prestataire placé en 10ème page ? S’il ne sait pas lui-même être référencé sur Internet, comment veux-tu qu’il y arrive pour toi ?

Donc voilà, ton site internet, c’est ta vitrine sur le web. Ton vendeur 7 jour sur 7, 24 heures sur 24, celui qui chantera tes louanges bien comme il faut. Et surtout, tu te démarqueras des autres magouilleurs qui se disent rédacteur web SEO et qui ne connaissent même pas les bases du référencement naturel. Eh oui, devenir entrepreneur, c’est aussi savoir communiquer efficacement !

Découvre mon article pour savoir comment bien créer ton site internet (à venir) !

7/ Proposer le bon prix dès le départ

Une chose à laquelle j’ai crue quand je me suis lancé, c’était que brader mes prix me permettrait de trouver plus de clients. Non !

Quand un nouveau boulanger (oui, j’aime bien prendre ce métier comme exemple) ouvre dans ton quartier, tu lui demandes de t’offrir une baguette gratuitement juste pour voir si son pain est bon ? Parce qu’après tout, tu ne le connais pas, ce boulanger. Et si ça se trouve, il est mauvais dans son métier, et c’est normal de tester gratos son service. Non ? Non ! Et tu as tout compris.

Se brader quand on se lance, c’est dire à son client « je suis nouveau dans le métier, et peut-être pas très bon non plus, donc je te fais une réduction de 70% pour que tu ne sois pas trop déçu« .

Je ne te blâme pas si tu as pensé à faire ça. Personnellement, j’ai proposé une prestation à 25 euros de l’heure au tout début de mon activité, et je continue à travailler avec ce client qui ne comprendrait pas que j’augmente mes prix aujourd’hui, alors que je pratique maintenant une tarification de 80 euros de l’heure !

Ma technique pour dissuader mes clients de négocier des prix bas : je lui explique simplement la réalité !

« Si je travaille pour un prix bas, je risque forcément de me démotiver au fur et à mesure, et donc de bâcler mon travail« . Ce qui n’arrangera pas ses affaires, puisque son référencement naturel manquera par conséquent de pertinence !

8/ Non, j’avais dit 7 seulement. Conclusion, donc !

Devenir rédacteur web, c’est déjà savoir rédiger pour le web et connaitre les techniques de référencement naturel. Mais travailler sur Internet, c’est aussi savoir trouver des clients grâce à tes compétences de rédacteur (optimiser ton blog et ton site internet, améliorer la conversion client, etc.). Attention à ne pas négliger ton salaire non plus : des prix bas n’ont jamais donné un bon boulot. Reste droit dans tes baskets, et sois confiant en la qualité de ton travail !

8 thoughts on “Formation rédacteur web : 7 astuces pour devenir rédacteur web”

  1. Hi monsieur F !! Des conseils précieux que je garde sous le coude pour quand j’aurais quitté le taf ^^ Ça marche toujours la rédaction web pour toi ??

    1. Oui, ça marche toujours ! C’est mon gagne-pain principal 😉 J’avoue que la visibilité de mon money site m’aide beaucoup à avoir de nombreux clients aussi 😉

  2. Une façon originale de nous montrer la face cachée du métier. J’ai fait la première erreur, et la dernière, commme toi, mais je me suis vite reprise en main aussi 😉 Par contre, je note l’idée du blog ! Il faut dire que j’y pense souvent mais que je ne trouve jamais le temps :/

    1. « Le meilleur moment pour planter un arbre, c’était il y a 20 ans. Le deuxième meilleur moment, c’est maintenant. » En gros, si tu avais créé ton blog il y a 20 ans, tu récolterais d’excellents résultats aujourd’hui. Donc n’attend pas demain pour lancer ton blog : c’est maintenant qu’il faut le faire, si tu ne veux pas attendre encore 20 ans pour avoir des résultats 😉

  3. Tout ce qui brille n’est pas d’or et tu nous le montre bien dans ton article. Qu’est-ce que j’en vois des formations qui font miroiter la belle vie sans rien faire. À mon humble avis, il n’y a pas d’argent sans travail. En tout cas, merci de nous partager ta vision des choses

  4. Merci pour cet article, très clair et informatif.
    Si ça interesse quelqu’un j’ai écrit quelque chose à propos des plateformes de rédaction web et je suis bien d’accord : EVITEZ-LES. Ce n’est pas ce qui vous apportera des clients, et encore moins un salaire fixe (mais vous pouvez vous faire la main et prendre quelques noms d’entreprises, c’est déjà ça : http://grapho-epb.fr/plateformes-de-redaction-web-mon-avis-honnete-et-un-peu-radical/

    Sinon, j’ai quand mêm une question à 1 millions d’€: comment faire pour parvenir à tirer son épingle du jeu (comprendre : rendre son site de rédacweb visible dans les SERP), alors que des centaines (ou plus) de rédacteurs le font déjà, et ce depuis plus longtemps, avec plus d’expériences ?

    Bonne continuation en tout cas.

    1. Salut Ludovic,

      Très intéressant ton article ! Et ça rejoint totalement ce que je dis : plateforme de rédaction = esclavagisme. Pour ta question, j’ai envie de te dire que c’est à toi de savoir faire ça 😉 Si tu es rédacteur web, tu connais forcément le référencement naturel et donc, les techniques pour te rendre visible ^^ Mais il est vrai que savoir rédiger pour le web ne suffit pas toujours. La technique supplémentaire, c’est surtout la popularité de ton site : contacte des blogs dans la thématique du marketing digital, et propose de rédiger un article pour leur site, en incluant avec un lien qui pointe vers le tien.

      Tu peux contacter Sylvain Lambert de Webmarketing-com, qui te créera un compte auteur. Ça te fera un lien de super qualité et forcément, ça boostera ton blog dans les moteurs de recherche 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *