Je te vois déjà me dire : « mais un rédacteur web ou un rédacteur SEO, c’est pareil ! ». Eh bien en fait, pas vraiment. D’une part, tu as le rédacteur de contenu web qui sait rédiger en répondant aux demandes de son client. De l’autre, tu as le rédacteur qui sait rédiger ET référencer son site (via son texte). Et même si tu connais les bases (balise TITLE et méta description), ça ne suffit pas toujours. J’ai piqué ta curiosité ?

Rédacteur SEO vs rédacteur web

Bon déjà, c’est quoi un rédacteur web ?

Commençons par le commencement : qu’est-ce qu’un rédacteur web ? Nouveau métier du web qui attire de plus en plus de jeune freelance, la rédaction web consiste tout simplement à rédiger des contenus de qualité pour les sites web. Donc oui, toute personne inscrite sur Textbroker, Textmaster et autres plateformes de rédaction peut se dire : « ah donc, je suis bien rédacteur web ».

Mais savoir bien écrire, ça ne suffit pas. Enfin si, tout dépend de ce que tu veux montrer comme image de toi à tes clients. Dénicher quelqu’un qui sait rédiger sans faire de fautes d’orthographe ou de syntaxe peut être facile à trouver.

Certaines entreprises préfèrent même embaucher des stagiaires pour rédiger leurs fiches produits, articles de blog et autres contenus web. C’est pour te dire que la concurrence est bel et bien présente ! Et tu sais comment te démarquer ? En devenant rédacteur web SEO. Oui oui.

Savoir écrire pour le web, c’est savoir référencer ?

Bien sûr que non ! Moi par exemple, j’ai commencé à aborder le métier de rédacteur web sous un autre angle. Je me suis formé au référencement Google avec des spécialistes du SEO (le référenceur Laurent Bourelly ou le consultant SEO Matthieu Verne, etc.), j’ai bouffé du blog (Olivier Andrieu, Olivier Duffez), j’ai lu des tas de tutos et j’ai créé plein de petits sites internet pour apprendre le SEO.

C’est après avoir acquis les nombreuses techniques de référencement web, et notamment m’être aperçu que le marché du SEO était pas mal accaparé par de trop nombreux intervenants, que j’ai décidé de m’orienter vers une spécialisation du référencement SEO. Pour rappel, les trois piliers qui régissent le référencement naturel sont :

  • L’optimisation technique de ton site web (chargement des pages, erreurs 404, poids des images, etc.)
  • L’optimisation sémantique (création de contenu SEO)
  • L’optimisation de la popularité (netlinking, ou création de backlinks : je t’expliquerai ça dans un prochain article)

Oui, je sais faire les trois et pourtant, j’ai choisi de me spécialiser dans l’optimisation sémantique.

Ah mais du coup, c’est quoi le SEO exactement ?

Bah oui, je vais peut-être t’expliquer ce qu’est le référencement naturel avant d’aller plus loin. Alors, qu’est-ce que le SEO, ou Search Engine Optimization si on veut mettre les formes ?

Avant toute chose, il faut savoir que tous les résultats situés sur la première page de Google (qui compte 10 résultats maximum) génère 90% des visites. Oui, tu as bien compris : pour attirer des visiteurs sur ton site, tu dois ABSOLUMENT être sur cette première page !

Mieux, ce sont les 3 premières positions qui génèrent plus de 60% du trafic. Une raison de plus pour être bien placé sur Google, non ?

Eh bien le SEO, c’est un ensemble de techniques qui va te permettre d’atteindre ton objectif et également celui de ton client. Finalement, tout le monde a besoin de connaitre les critères qui régissent l’algorithme de Google pour bien positionner un site internet dans les SERPS (résultats de recherche).

Ok, et pourquoi c’est important d’être bien placé sur Google ?

Comme expliqué au-dessus, c’est important si tu veux être visible. Tu seras d’accord avec moi : un site web qui n’a pas de visiteurs, c’est nul. En tout cas, ça ne va pas t’apporter beaucoup de chiffre d’affaires.

Alors oui, certains me diront : « et les réseaux sociaux, c’est fait pour les chiens ? ». Ce à quoi je répondrai : « réseaux sociaux = trafic éphémère ».

Bah oui, si tu passes tes journées à poster des publications pour envoyer tes 10 000 abonnés sur tes articles de blog, les gens vont forcément y aller. Mais avec un faible intérêt (le taux de rebond est souvent très élevé et le trafic, peu qualifié). Et tu deviens en plus esclave de Facebook, Instagram et Twitter.

Pourquoi ? Parce que dès que tu vas arrêter de publier des posts sur les réseaux sociaux, les gens ne viendront plus sur ton site. Alors que si tu es bien placé sur Google, les internautes tomberont tout seul sur ton site. Malin le lynx, non ?

Alors, qu’est-ce que tu dois faire pour devenir rédacteur web SEO ?

Eh bien pour devenir rédacteur web spécialisé en référencement naturel SEO, tu dois bien entendu te former aux bonnes techniques. Mais ne t’inquiète pas, elle ne sont pas trop nombreuses quand il s’agit de rédaction SEO. Tu dois surtout apprendre à savoir rédiger :

  • une balise meta TITLE
  • une meta description
  • en HTML (les balises, toussa toussa. Et c’est ici, si tu veux en savoir plus !)

Bon par contre, savoir rédiger une balise TITLE ne consiste pas uniquement à remplir le bon champ requis dans WordPress : je t’explique comment faire sur mon autre site web.

Et l’optimisation du champ sémantique, tu connais ?

Tu n’ignores sans doute pas que le référencement naturel devient de plus en plus complexe. Pour orienter les internautes vers les bons résultats, les crawlers Google, beaucoup plus intelligents qu’auparavant, veulent impérativement du champ lexical riche.

Avant, on rédigeait un texte de 300 mots en insérant plusieurs fois le mot clé, et on se disait : « allez hop c’est bon, Google sera content ». Eh bien non, ça ne suffit plus !

Il faut maintenant analyser tout l’univers sémantique de ton mot clé principal (regarde les premiers résultats qui ressortent sur ton MC, et analyse leur contenu pour récupérer les mots qui appartiennent au même champ lexical), optimiser le maillage interne et externe, et structurer ta page avec des balises HTML.

Bah tiens, je vais prendre un exemple avec mon article, pour le mot clé « rédacteur SEO« . Si je regarde les concurrents placés sur ce mot clé, je remarque que les mots suivants sont souvent utilisés :

•   bon article 
•   indexation
•   content marketing
•   comment optimiser 
•   duplicate content 
•   optimisation seo

Il y en a encore plein mais je ne vais pas tous les mettre, où Google va croire que je fais du spamdexing.

En gros, plus il y a de similarités entre les mots utilisés, plus il y a de chances que Google considère ces mots importants pour classer ton mot clé dans les premiers résultats quand un internaute va le taper dans sa barre de recherche.

On ajoute à ça la bonne recherche de mots clés (principal et secondaires) et le travail sur la longue traine, et on obtient toutes les bonnes pratiques pour un référencement de folie. Pour mon article ici présent, mon outil 1.fr me dit d’ailleurs que :

Contenu SEO

Maintenant, à toi de voir : tu veux être un opérationnel ou une force de proposition ?

Ta différence avec la concurrence, c’est ta compétence à savoir référencer :

  • Soit tu es rédacteur web, et tu te réserves exclusivement à la rédaction de contenu que le client te demande, en répondant précisément à son cahier des charges.
  • Soit tu es rédacteur SEO, et c’est toi qui dis au client comment faire pour que la stratégie de contenu soit parfaitement adaptée aux critères des moteurs de recherche.

Et ne te laisse pas bercer par de douces mélodies qui te chanteront la liberté du rédacteur web, qui ne se voit pas bloqué par les contraintes SEO. Le métier de rédacteur SEO, c’est tellement plus passionnant !

J’adore voir les statistiques de mes clients, voir sur quel mot clé j’ai fait monter le site, comment trouver de nouvelles pistes de réflexion pour booster son référencement site web, etc.

Tiens d’ailleurs, voilà mes résultats pour mon client Ecocentric (+ 10 000 visites en 5 mois) :

Avant

Rédaction SEO pour Ecocentric

Après

Rédacteur de contenu SEO pour Ecocentric

C’est d’ailleurs pour ça que l’on continue à travailler ensemble : je le conseille, je rédige des contenus SEO aux petits oignons et on analyse les retombées. Et toi, comment veux-tu travailler ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *